Couche pampers taille 5 pas cher
Relation entre intelligence et eficacité scolaire
16 février 2016
Couches pas cher
Avant 3 mois
16 février 2016

L’acceptation du retard mental selon les familles

Couches moins chères pampers

Les infirmités, les difficultés d’ordre intellectuel surtout sont en général beaucoup mieux acceptées dans les familles simples que dans celles d’un haut niveau intellectuel ou professionnel. Il est rare qu’un père, entré à Polytechnique ou qui a conquis lui-même une très belle situation, accepte facilement qu’un de ses fils devienne travailleur manuel ou n’ait pas les possibilités d’accéder à une situation au moins égale à la sienne.

Or, c’est une chose assez courante. Que se passe-t-il dans tel cas ? Consciemment ou inconsciemment, souvent même avec la meilleure volonté du monde, le père fait sentir à son fils la différence de qualité intellectuelle qui existe entre eux. Il accepte mal les difficultés scolaires de son enfant. Celui-ci, à son tour, qui peut ressentir, au début en tout cas, une grande admiration pour ce père ayant si bien réussi, se sent diminué par rapport à lui.

Il en ressent toujours au moins un « complexe d’échec » qui  freinera encore davantage sa réussite et le rendra incapable d’exploiter ses possibilités réelles, puisque même au mieux de celles-ci, il est inapte à égaler son père. Et il se dira « à quoi bon ». Si l’attitude du père le conduit à penser que si l’on n’est pas capable d’accéder à une grande école on n’est pas bon à grand-chose.

L’attitude de la mère est dans ces cas toujours complexe. Elle a envie de protéger son petit, de faire comprendre à son mari qu’on peut être heureux sans diplômes, mais souvent elle est incapable de le faire percevoir au père, en même temps elle ne peut s’empêcher de penser, éventuellement de faire sentir à l’enfant, qu’il serait bon qu’il ressemble à son père.

Or, celui-ci, malgré la meilleure volonté du monde, ne peut pas y arriver. Et peu à peu l’enfant ajoutera à ses difficultés intellectuelles réelles des difficultés de comportement, d’ordre caractériel, qui ont en réalité leur origine dans l’altitude des parents à son égard parce qu’ils n’ont pas accepté leur enfant tel qu’il était et finalement ne l’ont pas aimé pour lui-même et indépendamment du plaisir qu’il leur aurait fait en étant capable d’être dans les premiers de la classe.

Et l’enfant deviendra très difficile, renfermé, opposant, sans aucun doute parce que malheureux de s’être senti incapable d’égaler son père. Si les parents ne perçoivent pas cela, ne sont pas capables de sentir la souffrance de leur enfant derrière ses difficultés, toutes les sources de progrès et de développement harmonieux sont taries pour lui.

C’est pourquoi on a remarqué que les enfants de niveau moyen réussissent beaucoup mieux dans des familles modestes qui ne leur fixaient pas des objectifs impossibles à atteindre.

 

Couches moins chères pampers Premium sont excellentes couches, pas de fuite, pas de rougeur, c’est la meilleure gamme au niveau qualité 🙂

Vous aimerez aussi:

Comments are closed.